201030123011

Noël 1976. Sous le sapin, un énorme cadeau... Il faut dire que déjà à cette époque-là, pour faire plaisir au gamin que j'étais, pas la peine de chercher trop loin... Les voitures : rien à faire, les soldats et les déguisements : sans intérêt... Non, il n'y a qu'une seule chose que je commande sur la liste du Père Noël : les trains !! On ne compte plus les circuits divers et variés (train HO Jouef, Train en bois Brio, train mécanique, train enchanté de Vulli : qui s'en souvient ?). Mais l'arrivée de ce premier coffret LGB va rapidement reléguer les autres circuits aux oubliettes !! Au départ juste une Stainz (nom que j'ignorais bien évidemment à l'époque, la petite noire se retrouvera affublée pour des raisons que j'ai oubliées du prénom de Caroline !), ses deux petits wagons voyageurs, un cercle de 12 rails rayon R1, quatre personnages et un transfo. Et des heures d'amusement à la clé !!  Même s'il était un peu hasardeux d'offrir un coffret pareil à quelqu'un d'aussi jeune, ma grand-mère ne savait certainement pas qu'elle m'avais mis dans un engrenage qui allait s'avérer très envahissant dans les années à venir !!

402040404030

Au bout de quelques mois, de nouveaux rails et wagons rejoindront la collection : un wagon citerne ESSO (1978) et un wagon marchandises vert (acheté en 1977 au Train Bleu à Lyon)  qui subira de nombreux outrages dans son utilisation... (transport de feux de Bengale allumés !!) Le wagon citerne contient toujours un élément d'un jeu de construction CLIPPO  que l'on n'a jamais réussi à ressortir ! lol . Bref, évidemment, quand on est gamin, on fait plein de bétises et ces premiers véhicules auront aussi à souffrir beaucoup plus que leurs successeurs !!! Signalons parmi les disparus la draisine 2001 qui a perdu depuis longtemps sont vaillant Victor et qui n'avance plus et un wagon porteur de rondins de bois qui a toujours été haï par le petit chef de gare que j'étais, tant il passait son temps à dérailler !! (Mais il est vrai que si j'avais su le lester, son destin aurait été autre... Le troisième larron est un wagon marron arrivé en 1982. Je voulais un fourgon postal avec les lanternes mais c'est celui-là qui me fut offert. Sans grand enthousiasme... Ses essieux même lubrifiés frottant en permanence... Il faut avouer que si l'équipement en LGB se fait au compte-gouttes, c'est que les articles sont difficiles à trouver à Montpellier. Un seul détaillant et il faut tout commander sur catalogue, ce qui est particulièrement frustrant pour un gamin de moins de 10 ans. D'autant plus que la concurrence du circuit HO Jouef et Lima bat son plein. Plus facile à utiliser et à installer, moins cher, les parents préfèrent acheter de ce pain-là ! Malgré cette concurrence féroce,  Le LGB va alors rouler régulièrement dans le jardin de mon autre grand-mère pendant les vacances scolaires avec ce petit équipement en attendant l'arrivée d'une deuxième loco bien méritée pour un peu plus de fun...
... à suivre !